Vivre avec une MICI

Blog collaboratif pour mieux vivre avec une Maladie Inflammatoire Chronique Intestinale (rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn).

jeudi 4 janvier 2007

Quelles sont les conséquences des MICI sur la sexualité ?

Sachez d'abord que les MICI n'ont aucune incidence directe sur le « sexe ». Ouf' !

Par contre, crampes abdominales, diarrhées, fatigue, malnutrition et perte d'énergie... peuvent bien évidemment avoir des répercussions sur le désir et sur la performance sexuelle ! Expliquez-le à votre partenaire.

Sinon, après une intervention chirurgicale, il faut éviter temporairement les activités physiques...

Si vous vivez avec une stomie (poche externe qui recueille les selles), celle-ci n'empêche pas d'avoir des relations sexuelles. Il faut juste faire attention à « ne pas l'arracher bestialement au cours de vos ébats » ! Et peut-être que la stomie vous embarrassera... cela est du ressort psychologique !

Si le rectum a été enlevé au cours de l'intervention chirurgicale, il arrive dans de très rares cas que l'homme devienne impuissant. Peut-être est-ce davantage psychologique là aussi ???

D'autres avis et conseils vous attendent sur le site La Crohnique.

Si vous souhaitez en discuter, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
D'autres internautes et moi-même pourrons ainsi en discuter sur le blog.
Ou alors, rendez-vous sur le forum de Partageons la RCH, consacré à la vie de couple.

Posté par remmici à 16:20 - 14. QUESTIONS - REPONSES - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    sexe et rch

    Bjr,
    moi je pense que lamaladie nous diminue moralement et psychologiquement on a peur de ne pas assurer.
    et c'est la qu'il faut faire attention a ne pas devenir moitié parano : parler à votre conjoint,avouez vos peurs, parlez et rassurez-vous n'oubliez pas que votre moitié vous aime aussi et qu'elle a besoin de vous et d'être rassurée.
    Alors informez-vous et parlez en !!
    Ne brisez pas votre vie parceque vous ne savez pas !
    benoît 43 ans en instance de divorce, RCH depuis 2000 et en rémission sous immurel depuis 2004.

    Posté par le benito, mercredi 31 octobre 2007 à 16:23 | | Répondre
  • Une femme est plus belle quand elle est aimée

    Une femme (en général...) a en effet besoin d'être rassurée... sur l'amour de son compagnon. Lui dire qu'elle est belle, lui faire des compliments, lui faire l'amour... il existe plein d'occasion de la rassurer, de lui plaire, de contribuer à son épanouissement.
    Si l'homme est physiquement diminué à cause de la maladie, et qu'il ne parle pas assez avec sa femme pour lui expliquer ce qu'il vit et ce qu'il ressent, alors la vie de couple peut sérieusement en souffrir.
    Mon amie avait angoissé à mort parce que je n'avais plus désir depuis plusieurs semaines... la fatigue (due entre autres à cause de la maladie) en était la raison. Elle croyait vivre la fin de notre histoire... Je ne pensais pas que cela l'affectait à ce point. Pourtant, l'inverse m'aurait aussi beaucoup dérangé ! On aime tant être désiré !!!
    D'où l'importance du dialogue. On le répétera jamais assez...

    Posté par Rem', jeudi 27 décembre 2007 à 19:35 | | Répondre
  • tu as raison

    tu as raison au niveau du sexe le dire a son compagnon quand on est pas bien il faut le dire autrement on reste sur des quiproquos et des non dits

    et ce qui est arrive quand j'etais en couple maintenant j'ose le dire quand cela va pas malade ou trop fatigue pour faire des prouesses sexuelles (lol)

    Posté par celine, mardi 15 janvier 2008 à 21:45 | | Répondre
  • Sexualité féminine brimée !

    Bonjour,
    j'apporte mon commentaire ...et mon vécu à ce blog car je ne vois personne,nulle part sur le web, parler d'un vrai problème lors des rapports sexuels : la perte de sang et de glaires pendant l'acte.
    Cet épisode (humiliant et rebutant) m'est arrivé plusieurs fois alors que j'étais "en action". C'est simplement horrible,ça coupe TOUT, le partenaire ne comprends pas ce qui arrive et moi, au lieux de jouir, j'ai extrèmement honte.
    Depuis ces malheureux incidents qui me sont arrivés, je n'ose plus séduir les hommes, j'ai peur de devoir dire "non" à toute proposition , à toute relation naissante, depeur de revivre cet horreur et e voir l'homme me fuir dégoûté.
    D'un autre côté, devoir m'expliquer sur ma maladie quand une relation deviens plus sérieuse est un "tue l'amour" redoutable !
    Alors je me fais une raison...
    j'apprends à faire une croix sur ma sexualité c'est tout.
    Je privilégie mes amis, ma famille,mon épanouissement professionnel, et les beaux sentiments détachés du corps.
    Difficile,très difficile... mais il faut bien vivre...

    Posté par agnès, mercredi 20 août 2008 à 13:29 | | Répondre
  • j'ai vis un véritable drame avec mon conjoint en ce moment, j'ai une RCH depuis un peu plus d'un an et je suis sous remicade et imural. Il m'a vu souffrire et hospitalisée, il me comprend et me soutien, il fait tout pour combler et sur tous les plans. Mais là il pense que je ne l'aime plus car je ne le désir pas comment avant et nos rapports sexuels se font rares, il marrive souvent d'avoir des nausées et je ne supporte même plus son odeur, son halaine, sa respiration sur moi et c'est tout ce que jaimais avant. J'imagine à quel point cela est dur pour lui d'être refoulé en permanence. Je passe mon temps à le rassurer mais ce n'est pas évident pour moi non plus car cela finit toujours par me provoquer des crises de nerfs.

    Posté par Anna, vendredi 18 janvier 2013 à 12:14 | | Répondre
  • Bonjour,
    Mon époux et moi vivons cette situation pour la première fois et surtout qu' on est un nouveau couple marié depuis moin d'un mois, Il est atteint de cette maladie depuis pas longtemps, On a pas eu de rapport depuis notre nuit de noce, Il arrive même pas à m'ambrasser à peine s' il me prend dans ses bras.
    Ke ne sais passé c' est normal et comment dois je faire même si je fais tout pour ne rien lui montrer !!!
    Que pouvez vous me conseillez svp ??

    Posté par Fleur, mardi 20 février 2018 à 14:35 | | Répondre

Poster un commentaire